Le projet Réduction des Émissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des forêts (REDD +) a le vent en poupe. Et ce mérite est à attribuer aux acteurs qui le mettent en œuvre. La plateforme REDD compass vient  d’être lancée pour guider les pays dans la conception et le développement de leurs approches Mesure, Notification et Vérification en matière de mesure des émissions de gaz à effet de serre (GES).

Entre  autres fonctionnalités, la REDDcompass est un cadre d’évaluation des besoins en vue de les communiquer aux partenaires afin de bénéficier des soutiens ciblés. Tout ceci est présenté au cours d’un atelier dont la clôture s’est déroulée ce vendredi en présence de plusieurs délégations africaines et de hauts cadres du ministère de l’environnement et des ressources forestières.

« La réduction des émissions dues à la  déforestation et à la dégradation des forêts, la conservation des stocks de carbone, la gestion durable des forêts et le renforcement des stocks de carbone forestier (REDD +) est devenue donc un élément clé des négociations internationales sous l’égide de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) », a déclaré le ministre de l’environnement, André Johnson.

Cet atelier a connu la participation des représentants du gouvernement. Ils se sont impliqués activement dans la mise en œuvre de la REDD + et des  procédures associées. Le développement d’un système de MNV pour les activités de la REDD + permet à un pays de mieux suivre ses priorités et ses objectifs  de développement nationaux et régionaux qui serviraient de base pour traiter de la REDD + et de la lutte contre les changements climatiques.

5 pays sont notamment représenter à savoir le Togo, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la République de Centrafrique et la République du Congo pour échanger leurs expériences, définir leurs plans de travail et budgets annuels.

Beaucoup de pays s’engagent à préserver leurs forêts parce qu’elles recèlent plusieurs avantages. Selon les chiffres, le nombre d’individus directement tributaires des forêts se situe entre 1,2 et 1, 4 milliards soit un peu moins de 20 % de la population mondiale.

Topics #REDD compass #redd++