En visite à Djeddah en Arabie Saoudite le ministre togolais Sani YAYA en charge  de I’Economie et des Finances a eu une séance de travail mercredi 14 Mars 2018 avec le Président de la Banque Islamique de Développement Dr Bandar Mohamed Hamza Hajjar. Il était porteur d’un message du gouvernement togolais et accompagné du ministre des transports Ninsao GNOFAM. Ensemble, la délégation a évoqué avec les responsables de la BID la volonté du Togo de se faire accompagner et  l’état du  portefeuille de cette institution dans le pays.

En marge de cette séance de travail avec Dr Bandar Mohamed Hamza Hajjar, Président de la Banque Islamique de Développement, le Ministre de I’Economie et des Finances, M. Sani YAYA, avec les autorités de la Banque Islamique de Développement (BID ) ont signé deux accords de Prêt pour le  financement du projet d’appui à la Microfinance en République togolaise. Par ces accords, la Banque Islamique de Développement (BID) met à la disposition de l’Etat togolais un total de 20 millions de dollars américains, soit l’équivalent de 11 milliards de F CFA à travers deux produits.

Le premier produit faisant l’objet du premier accord se matérialise sous forme d’un prêt accordé sur les ressources du Fonds de Solidarité Islamique pour le Développement d’un montant de 10 millions de dollars américains, environ 5,5 milliards de FCFA. Le second produit est un prêt accordé sur les ressources ordinaires de la BID d’un montant de 6,45 millions de Dinars islamiques, soit 10 millions de dollars américains ou environ 5,5 milliards de FCFA.

Cet appui financier va contribuer  a l’amélioration de la finance inclusive, a la réduction de la pauvreté et au renforcement de la résilience des bénéficiaires aux chocs socioéconomiques et climatiques. De façon spécifique, ce projet permettra d’améliorer les conditions de vie des indigents et de créer des emplois par le renforcement des capacités financières, techniques et institutionnelles des partenaires et des parties prenantes en matière d’appui à la finance inclusive. Au moins 60 000 personnes bénéficieront d’une formation en microfinance et en  finance islamique. Plus de  1000 emplois seront créés.

« Ce financement cadre parfaitement avec la vision du Président de la république et la politique du Gouvernement qui vise à répondre aux besoins de nos populations. Je voudrais donc  vous assurer de l’engagement du Gouvernement togolais a veiller a la bonne exécution de ces projets conformément aux plans d’exécution prévus de commun accord », a déclaré le ministre Sani YAYA.