Archive, manif au Togo

Il vous en souvient, enfin, il y a exactement une année, la hausse des prix des produits pétroliers a débouché sur une manifestation spontanée. Rapidement, la Police débordée par l’ampleur de la situation a dû faire usage d’armes à feu. Une personne a notamment perdu la vie et des blessés ont été enregistrés. L’enquête ouverte par les autorités peinent à donner des bribes d’informations sur l’assassin du sieur ALABI qui a laissé sa vie dans ce vacarme. A l’occasion de l’anniversaire triste de cet événement , la Ligue des Consommateurs du Togo demande que justice soit faite.

 

Communiqué relatif à la commémoration du premier anniversaire de la mort par balle réelle d’un manifestant le 1er Mars 2017 suite à l’augmentation des prix des produits pétroliers

Il y a de cela un an jour pour jour que nous avons perdu un consommateur en la personne de ALABI Nadjinoudine qui exerçait librement son droit de manifestation suite à l’augmentation à concurrence de 10% des prix des produits à la pompe par le gouvernement dans la nuit du 28/02/2017.

Il s’était agi d’une manifestation spontanée  des chauffeurs de taxis et taxi-motos protestant contre la hausse des prix du carburant, la deuxième du genre dans l’intervalle d’un mois dans une situation de précarité et de vie chère des consommateurs.

A l’époque,  « le gouvernement  avait déploré et condamné ces manifestations de rues qui ont fait un mort et un blessé par arme à feu parmi les manifestants ainsi que plusieurs blessés dans les rangs des forces de sécurité », selon un communiqué gouvernemental lu sur la télévision nationale par directeur de la chaine M. KUESSAN YOVODEVI.

Dans la foulée et sur demande des organisations de consommateurs et des droits de l’homme, le Ministère de la sécurité avait promis que des enquêtes allaient s’ouvrir pour élucider et punir les auteurs responsables de la mort du jeune conducteur décédé. Un an après cette promesse, la famille de la victime ainsi que les Togolais dans leur ensemble sont restés sans moindre détails sur la suite du dossier.

La Ligue des consommateurs du Togo, ne saurait se taire sur cette affaire et saisie cette occasion d’anniversaire douloureux pour réitérer sa demande d’ouvrir une enquête sur les circonstances du décès du jeune par le parquet pour que les auteurs soient punis selon la rigueur de la loi.

 

Fait à Lomé, le 1 mars 2018

Pour la LCT

Emmanuel SOGADJI