La circulation des biens et des personnes dans l’espace CEDEAO est une priorité. Même si des efforts sont menés pour éviter les rackets systématiques, les extorsions de fonds, tracasseries, harcèlements de tout genre, saisie de marchandises  et autres, il faut noter que du chemin reste à faire.

Conscient de ces enjeux, le Groupe de réflexion et d’Action Femme Démocratie et Développement (GF2D) a initié ce jeudi un atelier sur le projet et documentation des bonnes pratiques sur la libre circulation des biens et des personnes aux frontières Aflao/ Sanvee-Condji/ Hilla-Condji et Cinkassé.

Les acteurs concernés par les questions de mobilité aux frontières passent en revue les bonnes pratiques et partagent leurs expériences en matière de circulation dans l’espace CEDEAO. De façon simple, les participants prennent connaissance des différentes actions qui meubleront le projet « Promotion d’une citoyenneté communautaire à travers la sensibilisation sur la carte d’identité biométrique et la lutte contre les tracasseries aux postes frontaliers du Togo ».

« Nous voulons essentiellement sensibiliser la population et ceux qui travaillent aux frontières sur la libre circulation des biens et des personnes. Nous souhaitons également faire une plaidoirie au niveau des autorités togolaises pour qu’elles adoptent la  carte d’identité biométrique pour faciliter la mobilité », a expliqué Mme Michèle Noussoessi AGUEY.

La rencontre de ce jour rassemble trente (30) représentants des autorités administratives, des collectivités locales, des services de l’immigration, de la police, de la douane, des syndicats des camionneurs, de transitaires, des organisations de la société civile de la zone d’intervention du projet.

Le GF2D met en œuvre ce projet en partenariat avec l’Organisation Internationale pour la Migration (OIM) et avec le financement conjoint de la commission de la CEDEAO et de l’Union Européenne (UE).  Il vient  concrétiser la volonté exprimée par les chefs d’Etat de la CEDEAO à travers l’adoption en 1979 du Protocole sur la libre circulation des personnes, le droit de résidence et d’établissement pour fluidifier la mobilité des citoyens communautaires et la possibilité de s’installer et travailler en toute quiétude.

 

Topics #Cinkassé #GF2D #Hilla-Condji #Sanvee-Condji