Plus de 400 artisans togolais ont été formés pour produire 1 million de masque lavables et réutilisables, à un prix subventionné, au bénéfice de la population, face à la progression de la Covid-19.

L’initiative est soutenue par le ministère togolais en charge du Développement à la base, l’Institut national d’assurance maladie, le Fonds d’Appui aux Initiatives Economiques des Jeunes (Faiej), l’Incubateur NunyaLab,le Programme des nations Unies pour le Développement(PNUD) et l’Union des Chambres Régionales de Métiers du Togo (UCRM).

Il y a quelques jours, l’INAM et le FAIEJ avaient conclu une entente, justement pour former les couturières et tailleurs, à la production de masques de qualité, dans le cadre de leur contribution à la riposte contre la Covid-19.

Le masque sert à éviter de contracter un virus, comme celui du Covid-19 ou de toute autre maladie virale. Mais aussi à protéger les autres si on est soi-même malade. Ainsi, une personne qui présente des symptômes d’infection respiratoire ou suspectée d’être malade peut porter un masque chirurgical pour protéger les autres de ses symptômes (à la maison, dans les lieux publics…). Le masque peut également servir dans un contexte de prévention de l’exposition au virus. Il a un « effet barrière » qui va empêcher le passage des particules bactériennes et virales.

Tag #1 million de masques #FAIEJ #l’INAM #l’Incubateur NunyaLab #lome