La représentation nationale a adopté mardi le projet de loi fixant les règles d’organisation, de développement et de promotion des activités physiques et sportives au Togo.

Le projet de loi voté à l’unanimité est « une révision de la charte de 2011 qui était devenue totalement inadaptée face aux évolutions et aux nouvelles ambitions du pays ».

Le nouveau texte comporte 68 articles regroupés en 8 chapitres et introduit de grandes innovations: le transfert de la tutelle de l’enseignement de l’éducation physique et sportive (EPS) aux ministères chargés de l’éducation nationale, le rattachement définitif de l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS) à l’Université de Lomé, et la création de deux nouvelles fédérations (respectivement pour les sports scolaires et les sports universitaires), en remplacement de l’ancienne fédération (FETOSSU) qui regroupait les deux.

La nouvelle loi met un accent sur la professionnalisation des activités physiques et sportives.

«Cette loi servira désormais de substrat à la professionnalisation de la pratique des activités physiques et sportives dans notre pays et permettra, j’en suis convaincue, de faire émerger des sports de haut niveau et des équipes nationales compétitives aussi bien au plan continental que mondial » a déclaré la ministre des sports Mme Lidi Bessi-Kama présente lors du vote des parlementaires.

Pour la présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, cette loi « permettra aux élèves d’acquérir des compétences essentielles, notamment l’esprit d’équipe, le fair-play, le respect des règles et d’autrui, la coopération, la discipline et la tolérance ».

Tag #activités physiques et sportives togo #lome #Mme Lidi Bessi-Kama #Yawa Djigbodi Tsègan