Le Premier ministre ivoirien Hamed Bakayoko s’est éteint ce mercredi 10 mars en Allemagne des suites d’un cancer. Après plusieurs rumeurs qui ont circulé sur son état de santé depuis son évacuation en Europe, les autorités ivoiriennes ont confirmé son décès. Le président de la république Faure Gnassingbé lui a rendu un vibrant hommage sur ses comptes sociaux.

« Notre pays est en deuil. J’ai l’immense douleur de vous annoncer le décès du Premier Ministre, Hamed Bakayoko ». C’est sur ce message du président Alassane Ouattara que les ivoiriens ont appris la mauvaise nouvelle. Hamed Bakayoko, 56 ans premier ministre et ministre de la défense a rendu l’âme. Il avait été évacué en Europe pour des soins.

Très populaire dans son pays et en dehors, les hommages n’ont pas manqué depuis l’annonce de son décès. Le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé a également salué la mémoire de celui qu’on appelle en côte d’ivoire Hambak.

« C’est avec une immense douleur que j’ai appris ce jour le décès du premier ministre de Côte d’Ivoire, M. @HamedBakayoko1. Un homme d’État hors pair, dévoué à la tâche et rigoureux au travail s’en est allé. En mon nom propre et au nom du peuple togolais, j’adresse mes condoléances les plus attristées à SEM @AOuattara_PRCI, au peuple frère de Côte d’Ivoire et à la famille éplorée » a écrit Faure Gnassingbé.

Tag #deces hamed Bakayoko #Faure Gnassingbé #Hamed Bakayoko #lome #mort de Hamed Bakayoko