L’association nationale des entraîneurs et éducateurs de football du Togo(ANEEFOOT) est très remontée contre la corporation des journalistes sportifs togolais.

Dans un communiqué daté du 30 mars 2021, l’ANEEFOOT a exprimé son mécontentement après que le journaliste Goeller Innossa ait déclaré dans un message vocal sur Whatsapp qu’aucun entraîneur local ne peut succéder à Claude Leroy qui est sur la sellette.

« Il nous a été donné de constater avec amertume la sortie médiatique du journaliste sportif Goeller Inoussa à travers un message vocal qu’il a posté sur les réseaux sociaux notamment whatsapp. Dans ce message qui est parvenu sur notre plateforme d’échanges le 28 mars 2021, Mr Goeller Innoussa a tenu des propos désobligeants, injurieux et diffamatoires à l’endroit des Entraineurs et et de toute la corporation » indique le communiqué.

« Face à cette situation, le comité exécutif de l’ANEEFOOT lors de sa réunion hebdomadaire du 30 mars 2021 a pris la décision dont la teneur suit: Article 1: Aucun entraineur de l’ANNEFOOT ne dit accorder d’interview, ni d’entretien à Goeller Inoussa avant, pendant ou après une rencontre amicale ou de compétition de football ou d’une émission jusqu’à nouvel ordre. Article 2: Tout contrevenant à cette décision s’expose à des sanctions conformément aux statuts et règlements intérieurs de l’ANEEFOOT. Article 3: la présente décision prend effet à partir de sa date de signature » a conclu la note.

Certaines voix dans le rang des journalistes dénoncent la prise de position du Directeur technique national Sebabi Moussoudou Gneni président de l’ANEEFOOT et signataire de ce document.

.

Tag #ANEEFOOT #association nationale des entraîneurs et éducateurs de football #Goeller Inoussa #lome #Sebabi Moussoudou Gneni