La police togolaise est déterminée à neutraliser les réseaux de cybercriminalité qui sévissent dans le pays. Depuis plusieurs semaines des opérations ont été lancées en ce sens. La dernière à permis de mettre la main sur 38 individus.

Les forces de l’ordre viennent d’interpeller 38 individus accusés d’être des cybercriminels. ces derniers sont tous de nationalité nigériane.

D’après la Direction générale de la Police, ces individus ont été interpellés dans plusieurs domiciles, notamment des villas cours uniques louées aux quartiers Bè, Adidogomé, Agoè Nyivé et Baguida. Les villas en question ont été transformées en cybercafé où ils exercent leurs activités.

« Ils usent de toutes sortes d’arnaques et de manœuvres frauduleuses pour extorquer de l’argent aux citoyens qui tombent dans leur piège. Les arnaques au « love chat » et à l’héritage sont leurs spécialités », indique la Police nationale.

Au total, 53 smartphones, 38 ordinateurs portables, des routeurs, des clés USB, des cartes SIM des sociétés de téléphonie mobile moov, togocom et étrangères ainsi que divers autres objets compromettants ont été saisis.

Outre la cybercriminalité, ces individus d’adonnent également à d’autres formes d’acte de violencce.

« Ces individus ne se livrent pas qu’à la cybercriminalité. Ils s’adonnent volontiers aux actes de vols avec violence ou armes, lorsque les gains escomptés de cyber escroquerie tardent à tomber », précise la police togolaise.

La police invite la population à dénoncer ces jeunes individus, qui louent des maisons, ont un train de vie exorbitant mais qui visiblement n’exercent aucune activité connue.

Tag #38 individus arretés #lome #police togolaise