La Conférence des Evêques du Togo (CET) vient de mettre en place des Bureaux de signalement des abus sexuels sur les mineurs sur demande du Pape François.

La liste des membres des Bureaux de signalement a été révélée à la 123è session ordinaire de la CET tenue du 03 au 06 mars derniers.

Pour le souverain pontife, les crimes d’abus sexuels offensent Notre Seigneur, causent des dommages physiques, psychologiques et spirituels aux victimes et portent atteinte à la communauté des fidèles.

Le pape avait déjà comparé les agressions sexuelles perpétrées sur des mineurs aux « sacrifices » d’enfants des « rites païens ».

Le bureau de signalement des abus sexuels est ouvert à tout fidèle laïc et est chargé de recueillir toutes les informations concernant les abus sexuels commis par des prêtres, diacres ou personnes consacrées.

Au Togo, c’est le diocèse de Lomé qui vient d’être le premier à instituer un tel bureau. Ceux qui le composent sont les pères Bertin Agbobly-Atayi et Laurent Kpogo, vicaires généraux du diocèse de Lomé, le père Donatien Atitsè, membre de la congrégation des missionnaires Comboniens de Jésus, le père Thierry Guefly, prêtre du diocèse de Lomé et sœur Aurélie d’Almeida, religieuse franciscaine.

 

Tag #abus sexuels sur mineurs #La Conférence des Evêques du Togo (CET) #lome