Le programme de transfert monétaire nommé ‘Novissi’, lancé par les autorités togolaises et destiné à soulager les plus vulnérables en cette période de crise sanitaire, a connu quelques problèmes techniques.

Des irrégularités ont été signalées le jour du lancement du programme notamment des fraudes massives.

Mais selon les responsables de l’Agence nationale de développement à la base (ANADEB), les dispositions sont en train d’être prises pour résoudre les problèmes.

« On n’a pas lancé Novissi pour le suspendre. C’est la première fois qu’il est mis en place. Il y a eu des difficultés techniques que l’on est sur le point de résoudre », a confié au micro de Nana FM Mazalo Katanga, directrice générale de l’Anadeb.

« Novissi » est un programme de transfert monétaire et sera effectif pendant toute la durée de l’état d’urgence sanitaire.

Il s’agit d’un soutien financier mensuel en vue d’aider les bénéficiaires à faire face à leurs besoins de base (vivres, eau, électricité, communication).

Le programme concerne les travailleurs togolais du secteur informel, résidents sur le territoire national et ayant perdu leur revenu en raison de l’adoption des mesures de riposte contre le Coronavirus, notamment des Zémidjans, Taximen, Portefaix (Agbantéto), Vendeurs ambulant(e)s, Revendeuses, Couturiers(ères), Coiffeurs, Artisans (menuisiers), Cordonniers, employés de bars, restaurants, maquis.

L’autre condition pour être éligible a ce programme est d’avoir au moins 18 ans et disposer de sa carte d’électeur.

Tag #lome #programme novissi au togo #revenu universel